Accueil > Chauffage > > Frisquet >
 

HYDROCONFORT

HYDROCONFORT Condensation avec ballon inox

14 - 20 KW commutable


Une condensation optimisée pour encore plus d’économies

Tout a été mis en œuvre pour optimiser les économies d’énergies sur cette chaudière, à tous les régimes de fonctionnement, avec un rendement jusqu’à 109%.

Facture énergétique réduite avec sa bipuissance commutable qui limite la puissance maxi de chauffe à 14 kW si l’habitat n’exige pas plus, tout en procurant le grand confort eau chaude (la puissance nominale bascule à 20 kW et retourne à 14 kW automatiquement).

C’est également une chaudière respectueuse de l’environnement avec son très bas taux NOx de 24,83 mg/kWh. Cette performance la situe bien en-dessous du taux maxi fixé dans la Classe 5, la plus sévère de la norme EN 483
EAU CHAUDE SANITAIRE
Qualité eau chaude 4 étoiles 4 Robinets : proposée avec ballon de 80 l ou 120 l, l’HYDROCONFORT condensation détient les plus hauts débits pour une puissance de seulement 20 kW : 20 l/min. et 24 l/min. à delta t 30°C avec une arrivée eau froide à 15°C .

• Sa disponibilité eau chaude respectivement de 280 l et 450 l à 40°C en fait la chaudière la plus perfomante dans sa puissance.
• Son Programme Spécial Ballon -PSE -, ajuste automatiquement le brûleur FLAT FIRE à 20 kW, puis module constamment sa puissance pour fournir juste l’énergie nécessaire, sans dispersion.
CHAUFFAGE
• Les techniques exclusives Frisquet rendent l’HYDROCONFORT Condensation particulièrement apte à un fonctionnement basse température, et sans surdimentionnement excessif de radiateurs.

• Elle peut gérer 2 circuits chauffage à températures différentes et être raccordée sans kit additonnel à un plancher chauffant. Elle peut d’ailleurs intégrer le circulateur supplémentaire (option) pour le 2ième circuit chauffage.

 

info portfolio

UN EQUIPEMENT DE SERIE

P.-S.

• Un corps de chauffe surdimensionné , gage de performance et de longévité, résistant à l’encrassement, à grand volume d’eau et forte stratification pour perdurer le mode condensation



Publié le lundi 6 juin 2011, par Alain Bordmann
| |



Vous désirez nous contacter ? Utilisez le formulaire de contact, cliquez ici.