Accueil > Climatisation >
 

Climatisation au gaz naturel

Dernier ajout : 8 juillet 2014.

Définition de la climatisation et principes de fonctionnement
La climatisation, c’est la mise en oeuvre d’un système permettant de maintenir dans un local une
ambiance hygrothermique confortable, quelles que soient les conditions climatiques extérieures.
Elle permet aussi de filtrer efficacement les pollutions et les nuisances sonores liées à l’environnement
extérieur.
Le principe de la production de chaud ou de froid repose sur un transfert de chaleur assuré par un
fluide frigorigène qui peut être l’ammoniac (dans une machine de type ammoniac/eau) ou l’eau (dans
une machine de type eau/bromure de lithium).
Mis en présence d’un milieu plus chaud, le fluide s’évapore en captant de la chaleur et refroidissant ce
milieu extérieur ; puis il retourne à l’état liquide en communiquant sa chaleur à un milieu plus froid qu’il
réchauffe.
Ø La climatisation au gaz naturel : une flamme pour produire du froid
Le fluide frigorigène peut être entraîné dans le circuit de deux façons différentes. Les solutions
traditionnelles disposent d’un compresseur mécanique, généralement mu par un moteur électrique. La
climatisation au gaz naturel est un cycle à absorption, où le fluide frigorigène est entraîné par une
solution qui est capable de l’absorber à l’état gazeux. L’ébullition est obtenue grâce à un brûleur au
gaz naturel.
Ø Le cycle à absorption
1- Une solution d’ammoniac et d’eau* est portée à ébullition par un brûleur à gaz dans le générateur.
Le fluide frigorigène à l’état gazeux se sépare de l’eau. Sous la forte pression, il est envoyé vers le
condenseur.
2- Dans le condenseur, le fluide frigorigène redevient liquide et est dirigé vers l’évaporateur, où il est
détendu.
3- Là, sa pression baisse, et grâce à l’échangeur de chaleur, il capte la chaleur du circuit de
distribution et se vaporise. C’est ainsi que le circuit d’eau glacée de la climatisation est refroidi.
4- Le fluide frigorigène à l’état gazeux est alors absorbé par l’eau, séparée du fluide frigorigène dans
le générateur et arrivée dans un compartiment du vaporisateur.
C’est donc l’absorption qui assure la mise en circulation du fluide frigorigène (l’eau transporte
l’ammoniac entre l’évaporateur et le générateur et permet l’envoi de l’eau vers le condenseur).
*ce système fonctionne aussi avec le couple eau (fluide frigorigène) et bromure de lithium (absorbant).
Les atouts de la climatisation au gaz naturel
Ø Respect de l’environnement
Absence de CFC, HCFC et HFC :
Les machines de production de froid par absorption au gaz naturel ne contiennent ni CFC
(chlorofluorocarbures), ni HCFC (hydrochlorofluorocarbures), ni HFC (hydrofluorocarbures), dont
les effets néfastes sur l’environnement sont démontrés et qui font l’objet d’une réglementation
sévère visant à en interdire progressivement l’usage.
Depuis le 1er janvier 2001, l’utilisation des CFC est interdite.
Depuis juillet 1999, il y a obligation de détenir un certificat d’étanchéité des installations de
réfrigération et de climatisation de plus de 2 kg de fluide HCFC.
De plus, pour les nouveaux équipements, l’utilisation des HCFC est interdite :
- depuis le 1er janvier 2001 pour tous les groupes frigorifiques de capacité nominale supérieure à
100 kW (mode froid uniquement) ;
- depuis le 1er juillet 2002 pour tous les groupes frigorifiques neufs de capacité nominale
inférieure à 100 kW (mode froid uniquement) ;
- à partir du 1er janvier 2004 pour tous les groupes frigorifiques neufs pouvant fonctionner en
mode pompe à chaleur ou réversible (quelle que soit la capacité nominale).
La maintenance d’équipement existant avec du HCFC neuf sera autorisée jusqu’au 1er janvier
2010.
Enfin, l’utilisation des HCFC recyclés en vue d’effectuer la maintenance sera interdite à compter
du 1er janvier 2015.
Les fluides frigorigènes utilisés (l’ammoniac et l’eau) dans les machines à absorption sont sans
effet sur l’environnement. Concernant l’ammoniac, et du fait de l’évolution des contraintes
réglementaires qui frappent les CFC, HCFC, son utilisation s’étend. Son intérêt supplémentaire
est d’être le fluide qui permet de produire des températures négatives en utilisant le principe de
l’absorption.




Bordmann Sàrl

12 rue des Tuileries
68110 ILLZACH
Tél : 03.89.53.10.87
Fax : 03.89.51.01.87
Voir le plan

Top 3 des articles



Version texte du site