Le chauffage direct

 2.1 Cheminées

Les cheminées, dispositifs de combustion à foyer ouvert, servent généralement à chauffer une seule pièce. Les premières étaient des foyers encastrés dans les murs des bâtiments ; de courts conduits canalisaient la fumée du feu et la rejetaient à l’extérieur. C’est au XIIe siècle que furent introduits les conduits de cheminée extérieurs, suffisamment longs pour fournir un tirage adéquat à la combustion, le tirage étant la diff�rence entre les pressions � l’entr�e et � la sortie du conduit. Autrefois construites en brique, puis en b�ton arm�, elles sont aujourd’hui con�ues en t�le isol�e dans les centrales modernes. Les chemin�es traditionnelles se composent d’un foyer entour� de trois murs de brique et surmont� d’une chemin�e, conduit vertical, qui �vacue la fum�e et les autres produits de combustion vers l’ext�rieur. La partie sup�rieure du foyer est �quip�e d’une grille m�tallique mont�e sur pieds ou de deux supports m�talliques, les chenets, plac�s perpendiculairement au fond de la chemin�e et sur lesquels on d�pose les combustibles. Les grilles sont utilis�es pour des combustibles tels que le charbon, le coke et le charbon de bois ; les chenets sont employ�s avec le bois. Ces deux dispositifs facilitent la combustion en permettant la circulation de l’air sous le combustible. Dans de nombreux pays, la hauteur du conduit vertical est r�glement�e. La chaleur utile d�gag�e par une chemin�e est � la fois produite par le rayonnement du compos� et par un rayonnement indirect, �mis par les parois lat�rales tr�s chaudes et par le mur du fond. 85 � 90 % de la chaleur produite par la combustion est perdu dans les gaz lib�r�s, qui s’�l�vent dans la chemin�e. Pour am�liorer l’efficacit� du chauffage, certaines chemin�es modernes sont munies de conduits int�rieurs, dans lesquels l’air froid de la pi�ce est chauff� et rediffus� dans celle-ci. En outre, certaines chemin�es � en particulier dans les pavillons � peuvent chauffer plusieurs pi�ces, au moyen de conduits amenant directement l’air chaud dans les pi�ces.

 2.2 Po�les :

Introduit en France au XVIe si�cle, le po�le est un appareil clos en m�tal ou en c�ramique, � l’int�rieur duquel br�le le compos� liquide ou solide. C’est une version am�lior�e de la chemin�e : ses surfaces sont en contact avec l’air de la pi�ce et transf�rent, par convection, de la chaleur � l’air qui circule au-dessus du po�le.

 2.3 Electrique

On utilise souvent l’�lectricit� pour le chauffage des r�sidences priv�es et des �difices publics, en raison du faible co�t de l’installation. Les syst�mes de chauffage �lectrique sont plus pratiques, plus propres et n�cessitent moins de place que les dispositifs � combustion. Cependant, ils sont g�n�ralement plus co�teux. La chaleur peut �tre dispens�e par des r�sistances �lectriques en spires ou en bandes, plac�es par exemple dans les convecteurs install�s sur les murs ou sous les fen�tres. Ce syst�me est appel� chauffage �lectrique int�gr�. La chaleur est produite directement par effet Joule, ou indirectement par induction. Des �l�ments ou des fils chauffants peuvent m�me �tre incorpor�s dans les plafonds ou les planchers pour produire une chaleur mod�r�e (chauffage par rayonnement). Le co�t total du chauffage �lectrique peut �tre r�duit de fa�on substantielle par l’utilisation d’un syst�me de pompe � chaleur. Il existe aussi des radiateur mixte (chauffer par de l’eau chaude et de �lectricit�). On trouve �galement des syst�mes de chauffage central, dans lesquels de l’eau est chauff�e au moyen de r�sistances �lectriques. Des dispositifs qui �mettent un rayonnement sp�cifique, comme dans un four � micro-ondes, qui permet de chauffer directement les mol�cules d’air en les faisant �vibrer�, ont �t� con�us r�cemment.

 2.4 Gaz

Les appareils ind�pendants � gaz ont pour application de chauffer juste une seule partie d’un hangar ou de chauffer une seule pi�ce dans une habitation. Le type de br�leur est le plus souvent atmosph�rique, l’appareil est appel� � chemin�e lorsque le foyer est ouvert c’est-�-dire qu’il prend l’air ambiant dans la pi�ce o� il se trouve et que l’�vacuation se fait naturellement dans une chemin�e. Il est appel� ventouse lorsque l’air comburant est pris gr�ce � un tube qui va l’ext�rieur. Dans le tube de ventouse se trouve un deuxi�me tube concentrique qui lui sert � extraire les fum�es de combustion. Le tout fonctionne gr�ce � un ventilateur qui force la circulation de l’air et des produits de combustions. Il existe deux types de contr�le de la flamme, le plus ancien est m�canique dit � � veilleuse � qui elle chauffe un thermocouple qui est raccord� sur un bloc gaz. Le plus r�cent est contr�l� par un bo�tier de contrôle électronique par l’intermédiaire d’une sonde d’ionisation. Ces appareils peuvent être des radiateurs gaz, des panneaux rayonnants gaz, des ventilos convecteur gaz�




A VOTRE SERVICE DEPUIS 1976

Chauffage, sanitaire, ventilation, climatisation. Entretien et réparations

Prenez rendez-vous aujourd'hui en remplissant notre formulaire en ligne

Arbonia Radiateurs Panneaux Radiateur sèche-serviette
Atlantic
Auer
Delpha - fabricant de meubles, mobilier, décoration de salle de bains
E-burners
ESPRIT concept salle de bain par Kludi
Frisquet
Geberit, le meilleur des deux mondes réunis | Geberit Distribution SA
Hansa France : HANSA France (F)
Hueppe
Jaga - The radiatorfactory
K L U D I
Kinedo
La ventilation, c'est ALDES ! | Accueil
Novellini
Sanijura
Tubi Radianti, Nastri Radianti, Riscaldamento Industriale, Climatizzazione - Systema
Vaillant
Villeroy & Boch